L'Église  

      À SAVOIR     

 

Notre commune est à la disposition des personnes qui souhaiteraient profiter, individuellement ou en groupe, d'une visite commentée de notre église et de ses vitraux contemporains.
Pour en bénéficier, vous pouvez contacter la Mairie aux coordonnées indiquées en bas de page et nous pourrons alors convenir d'un rendez-vous.


En dehors de ces horaires d'ouverture habituelle, vous pouvez appeler :
le 06 22 13 69 59 , le 06 07 06 78 38 ou le 06 29 73 07 68.

 

Rappel : Les visites ne sont possibles que dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur

Les origines de l'église
 
Chapelle 2b.png

L'église actuelle est située à l'emplacement de la colline des Trots, exactement entre les hameaux de Eaux et de Puiseaux.

Les chapelles du XVI ème siècle

 

À cette époque, les différents hameaux n'avaient pas disposé d'église spécifique.

On a trouvé trace d'une chapelle privée des seigneurs laïcs du lieu à Puiseaux ( Louise de la Roffrey et François de la Roère, seigneurs de Chamois ). Désservie par les Moines de l'Abbaye de Saint Pierre le Vif de Sens. A partir de 1520, on a pu y faire dire la messe à voix basse.

Une autre chapelle est signalée en 1741 dans le hameau du Four.

Chapelle 1.png

La première église d'Eaux-Puiseaux

 

Au début du XIX ème siècle, la commune d'Auxon décide de détruire la chapelle de Puiseaux et de reconstruire une chapelle moderne dévolue aux hameaux de Eaux, de Puiseaux et des Bordes. Elle est construite entre 1829 et 1833. Edifice très modeste, nef unique, rectangulaire, trois fenêtres sur chaque face latérale. Il s'avère que le bâtiment présente de nombreuses malfaçons et il se dégrade rapidement. Le clocher est finalement détruit en 1850 et la chapelle désacralisée.

L'église actuelle
 

La nouvelle commune décide rapidement de se doter d'un nouvel ensemble architectural comprenant : un lieu de culte, un presbytère et un groupe scolaire.

La construction en est confiée à l'architecte Léon Verdy, sur les plans établis par Louis Boulanger. Elle s'achève en 1855 date où l'édifice est consacré, sous le vocable de d' « Assomption de la Vierge », et connue généralement sous le nom de « Nativité de la Vierge ».

Son emplacement

 

L'église est située sur la colline des Trots, ce qui rend son clocher visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Elle se trouve à égale distance entre les hameaux de Eaux et de Puiseaux.

Cet emplacement offre une vue magnifique vers le Sud, où le regard peut se perdre, et constitue un site superbement propice à la contemplation et à la méditation ( qui sont le prélude au recueillement et à la prière, pour les fidèles, naturellement) .

Eglise panorama.png

Son architecture extérieure

 
ImaEgliseFace.png

De style néo-gothique épuré, sans arcs boutants, avec uniquement des contreforts à retraits, ce qui lui donne une allure fine et élancée.

Les murs extérieurs, sur la façade, sont composés d'assises de pierre et de briques selon un appareillage appelé « champenois », du plus bel effet. Il existe une filiation entre cette église et certaines autres dans le département (Mergey par exemple). Elle constitue la signature architecturale de l'édifice, que l'on doit à Louis Boulanger, le concepteur des plans.

De bas en haut :

  • une tour carrée s'élève dans la façade,

  • l'entrée principale se compose d'un linteau droit accompagné de colonnettes,

  • lesquelles supportent un arc ogival surmonté d'une archivolte ( arcs juxtaposés de rayons différents ),

  • un tympan orné d'une simple croix.

Au dessus de la porte :

  • un bandeau à quatre trilobes en haut relief,

  • qui sert d'appui à la grande fenêtre ogivale à deux lancettes

  • surmontées d'un quatre feuilles

Dans les trilobes sont sculptés les symboles des quatre évangélistes :

  • l'homme ou l'ange ailé représente Matthieu ( généalogie humaine de Jésus )

  • le lion représente Marc ( la voix qui crie dans le désert )

  • le taureau représente Luc ( sacrifice offert à Zacharie )

  • l'aigle représente Jean ( il atteint le sommet de la doctrine )

Evangelistes.png
Clocher.png

​Au dessus de la fenêtre :

  • l'horloge, qui a été remplacée récemment, et qui trône désormais en façade

  • le deuxième étage, percé de deux fenêtres jumelles, sur les 4 faces

La tour se termine :

  • par une corniche à modillons

  • qui soutient une toiture pyramidale

  • le beffroi renferme une cloche de l'ancienne chapelle avec cette inscription :

  • "Beni soit le nom du Seigneur, maintenant et à jamais 1583"

  • la cloche a été baptisée « Marie »

Son architecture intérieure
 

L'entrée

 

  • On entre sous la tour par un porche voûté au-dessus duquel se trouve la tribune de l'orgue. Celle-ci s'ouvre sur la nef par un grand arc ogival avec balustrade ornée quatre-feuilles ajourées.

  • A droite se trouve l'escalier qui monte à la tribune.

  • A gauche, les fonds baptismaux.

  • Une nef d'une grande simplicité qui donne un aspect de grande clarté et d'espace.

  • Une orientation Nord qui permet une luminosité plus importante et de plus longue durée.

  • Des zones de transparence qui dévoilent les mouvements de la nature.

  • Nef à vaisseau unique, transept et sanctuaire.

patrimoineFondsBaptismaux.png
patrimoineNefEglise.png

Nef

 

  • Eclairée par de longues fenêtres en lancettes,

  • divisée en 4 travées par des piliers carrés,

  • portant des arcs-doublaux ( transversaux de renfort de voûte ), de forme ogivale,

  • sur lesquels s'élèvent des murs à pignon percés d'un quatre-feuilles,

  • remarquer les clés de voûte dédoublées

  • les arcs doubleaux reçoivent les arbalétriers

  • et les pannes de la charpente des combles,

  • ce qui donne un système de construction sans voûte, mais sensible à l'humidité.

  • une chaire très simple adossée au pilier de droite

patrimoineSaintNicolas.png

Le transept

À hauteur de la croisée du transept, on accède à deux chapelles latérales.

Chapelle latérale dédiée à la Vierge

 

  • éclairée par une verrière qu'un meneau surmonté d'un trilobe partage en deux jours

  • un autel en bois exécuté en 1876 par M.Cathelin, sculpteur à Troyes

  • statue de la Vierge provenant de la sainterie de Vaucouleurs, datée de 1850

 

Chapelle latérale dédiée à Saint-Nicolas et Saint-Vincent

 

  • statues provenant de la sainterie de Vendeuvre sur Barse, datées de 1858

patrimoineChapelleVierge.png
ImaEgliseChoeur.png

Le sanctuaire

 

  • un lutrin néo-gothique

  • des stalles et des bancs à dossier

  • un autel secondaire

  • s'éclaire par 5 fenêtres avec meneaux

  • maître autel en bois

  • surmonté d'un tabernacle

  • sculpture des 4 évangélistes entourant le Christ ( sculpture des frères Charton )